Une femme aux commandes de la Slovaquie

Pour la première fois de la courte histoire démocratique de la Slovaquie, c’est une femme qui a été nommée au poste de Première ministre, en la personne d’Iveta Radičová, suite aux élections législatives du 12 juin dernier.
"La joie et l'humilité sont mes premiers sentiments en cet instant" a déclaré Madame la Première ministre, au terme du protocole de son investiture, et après avoir été nommée par le Président slovaque Ivan Gašparovič, jeudi à Bratislava.

Iveta Radičová sera à la tête d’une coalition de quatre partis classés à droite et au centre-droit, représentant une majorité parlementaire de 79 sièges sur 150. Il s’agit du SDKU-DS, son propre parti, des libéraux du SaS, des chrétiens-démocrates du (KDH) ainsi que du parti de la minorité hongroise Most-Híd. Leurs objectifs communs prioritaires sont la consolidation des finances publiques et la réduction de la dette du pays, la lutte contre le clientélisme et une refonte du domaine de la justice.

Arrivé largement en tête aux législatives du 12 juin avec 34 . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard

Rédacteur en chef du Courrier d'Europe centrale

Journaliste, correspondant basé à Budapest pour plusieurs journaux francophones (La Libre Belgique, Ouest France, Mediapart).