La fin de l’état de grâce pour la Fidesz ?

Seraient-ce les premiers signes de morcellement que l’on verrait apparaître dans l’opinion publique ? Si la droite au pouvoir reste loin devant les autres partis en termes de popularité, pour la première fois depuis son arrivée triomphale au pouvoir, un sondage Median indique que l’insatisfaction gagne du terrain : près de la moitié des électeurs estime que le pays va dans la mauvaise direction.

Avec 44% d’opinion favorable dans l’ensemble de l’électorat au début de ce mois de décembre, le grand parti de la droite conservatrice reste très largement en tête, devant le MSZP (13%), Jobbik (7%) et LMP (3%). Parmi l’ensemble des sympathisants, la Fidesz recueille 64% d’opinion favorable, contre 20% pour les socialistes, 11% pour l’extrême-droite et 4% pour les verts-libéraux.

Mais derrière ces chiffres se cachent pourtant des signes d’insatisfaction croissante vis-à-vis du gouvernement. Près de la moitié de l’électorat (48%) estime que le pays va dans une mauvaise direction, contre 39% un mois plus tôt. A l’opposé, seulement 37% de l’électorat estime que le . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard

Rédacteur en chef du Courrier d'Europe centrale

Journaliste, correspondant basé à Budapest pour plusieurs journaux francophones (La Libre Belgique, Ouest France, Mediapart).