Katalin Novák, star malgré elle de la Gay Pride de Budapest

La 23e édition de la Budapest Pride, réunissant plusieurs milliers de participants, s’est déroulée sans incidents samedi après-midi dans la capitale hongroise. Le mariage et la possibilité d’élever des enfants pour les homosexuels en Hongrie n’est pas pour demain pour autant.

Une participante à la 23e Gay Pride de Budapest tient un portrait de la Secrétaire d’Etat à la famille. Source : page facebook de la Budapest Pride.

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées samedi après-midi dans le Bois de Ville (Városliget) et ont défilé dans le centre-ville de Budapest via les principales artères comme l’avenue Andrássy, avant de rejoindre la place du parlement.

Comme les années précédentes, la police avait barricadé le parcours malgré les demandes des participants qui aimeraient pouvoir défiler dans des conditions plus festives. Quelques poignées de contre-manifestants d’extrême-droite ont tenté, mais sans succès, de perturber le cortège au niveau de Kodály Körönd et d’Oktogon.

Des personnalités politiques de la Coalition démocratique (DK), de Dialogue (Párbeszéd), de Momentum et du Parti socialiste (MSzP) se sont jointes à la manifestation. Une centaine d’entreprises ont participé à la manifestation, de grandes multinationales comme Microsoft, Morgan Stanley et des entreprises locales comme la célèbre Prezi. La Gay Pride était également soutenue par 35 ambassades.

Katalin Novák, secrétaire d’État aux affaire familiales et nouvelle figure du conservatisme en Hongrie, était particulièrement dans le viseur des manifestants. Celle-ci a refusé l’invitation à la marche et s’oppose aux revendications du mouvement LGBTQ en Hongrie : la possibilité de se marier et d’élever des enfants.

En tant que ministre et vice-présidente du Fidesz, elle leur oppose la Constitution adoptée au début de l’année 2012 par la coalition Fidesz-KDNP. Celle-ci stipule que « la Hongrie protège l’institution du mariage en tant que communauté volontaire entre un homme et une femme et la famille en tant que base de la survie de la nation. La relation familiale est basée sur le mariage et la relation parent-enfant ».

Katalin Novák a toutefois déclaré en amont de la Gay Pride que « les droits des minorités sont solides en Hongrie et les personnes ayant une orientation sexuelle différente se trouvent en sécurité ici ».

La marche a constitué le point d’orgue d’un mois de festivités avec pas moins de cent programmes organisés à Budapest et en province en faveur de l’égalité des droits pour les personnes homosexuelles.

×
You have free article(s) remaining. Subscribe for unlimited access.