Jobbik VS mémorial soviétique : 0-1

Előd Novák, le vice-président du parti d'extrême-droite Jobbik et plusieurs de ses partisans ont tenté de s'en prendre avec des marteaux au mémorial soviétique sur Place de la Liberté. Ils ont été arrêtés par la police. Le Jobbik est un parti à la fois très anti-soviétique et fervent supporter de Vladimir Poutine et de la politique étrangère russe. Des lourds soupçons pèsent sur un financement du parti par la Russie à la fin des années 2000, via l'eurodéputé Béla Kovacs. Celui-ci pourrait être traduit prochainement en justice en Hongrie pour espionnage . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée