Hongrie 1956 : une révolution socialiste

Le prolétariat hongrois sut maintenir longtemps l’esprit de la propriété sociale et du socialisme libre contre l'URSS, la plus grande puissance militaire mondiale, et contre  l’indifférence et la connivence de l’Occident «libéral».


Tribune publiée le 23 octobre 2016 dans Kettős Mérce. Traduit du hongrois par Ludovic Lepeltier-Kutasi. Le texte original a été publié en anglais dans la revue International Socialism le 7 octobre 2016.

Nous avons tendance à oublier l’importance de l'expérience des personnes participant aux événements historiques. La littérature politique mainstream présente ainsi l’année 1945 comme celle de l’occupation russe de l’Europe de l’Est, comme s’il s’était agi d’imposer un régime hors-sol à des nations opposées et rétives, lesquelles n’auraient obtempéré que sous l’effet de la peur . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

G. M. Tamás

Essayiste, philosophe

Ancien dissident, compagnon de route du SzDSz, parti libéral de gauche, il rompt avec lui et opère un retour au marxisme dans les années 1990. Il crée ATTAC Hongrie en 2001 et devient dans les années 2010 un des principaux opposants à Viktor Orbán dans le champ intellectuel hongrois.